en 1990


En 1990, alliant une fois de plus les avantages inhérents à un pouvoir public local et la souplesse d’une association, le Quinquet (bénéficiant depuis peu d’un financement dans le cadre du Fonds Social Européen) propose un nouveau challenge au CPAS de Soignies. En effet, alors qu’aucun financement ne permet à cette époque aux CPAS de jouer la carte de l’article 60 § 7 de la loi organique de 1976, le Quinquet propose au contraire de la mettre en jeu au seul bénéfice des stagiaires de l’EAP.

Les EAP vont bientôt céder la place aux Entreprises de Formation par le Travail (EFT) et, à nouveau, partant du constat que la réinsertion professionnelle nécessite autre chose que de simples acquis techniques et pratiques et passe nécessairement par une réinsertion sociale et culturelle, l’asbl et le CPAS vont à nouveau innover en instaurant DANS LE CURSUS DE FORMATION DE L’EFT des ateliers d’expression créative et artistique (voir plus loin).

Les portes des bibliothèques, des cinémas et des musées vont alors s’ouvrir à des stagiaires de plus en plus acculturés alors qu’on ne parle pas encore d’Article 27.

Tous ces projets ambitieux, toutes ces innovations en termes de pratiques de terrain vont permettre au projet Quinquet d’atteindre au seuil des années 2000 un taux de réinsertion (accès à un réel contrat de travail) pouvant certaines années dépasser les 50% !

2014 voit s’amorcer un nouveau tournant dans l’existence du secteur de l’asbl consacré à la formation et à la réinsertion socioprofessionnelle des adultes avec le vote d’un nouveau décret au sein de SPW (Région Wallonne) instituant les Centres d’Insertion SocioProfessionnelle (CISP – EFT).

Le décret devra attendra le vote des arrêtés d’application mais c’est désormais chose faite : au  01er janvier 2017,  le Quinquet change de nom et devient un Centre d’Insertion SocioProfessionnelle (CISP – EFT) sous le numéro 113 (ARW du 23 décembre 2016).

L’EDUCATION PERMANENTE ET L’ACTION SOCIO CULTURELLE

Termes éloquents sinon pompeux, diront certains, qui ne doivent toutefois pas dissimuler l’ensemble des activités dispensées par le Quinquet en ces matières.

Si, à ce niveau,le Quinquet peut effectivement régulièrement organiser des stages et animations à destination d’un public composé d’adultes (voir plus loin), il va sans dire que la majorité de nos efforts tend vers une population d’enfants âgés de 3 à 14 ans. Le secteur « Enfants » de l’asbl Le Quinquet ne se limite aujourd’hui plus au seul Centre d’Expression et de Créativité (CEC) et il est important de montrer à quel point l’interactivité existe dans un seul et même secteur qui, à des degrés divers et sous des reconnaissances diverses, est amené à traiter avec les mêmes enfants à différents moments de l’année comme de la journée. ….

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.